10- Faire différents types de volants au bas d'une manche ou d'un top"

1) Faire un volant en forme de corolle ample

Ce genre de volant se fait de préférence, pour produire son plus bel effet, dans des tissus très fins ert aériens tels que le voile, la mousseline, la soie ....

             a) Je mesure la largeur du poignet de la manche sur le patron:

20130216_164534 Largeur de mon poignet : 20 cm.

             b) Je trace un cercle sur du papier calque, avec pour diamètre la largeur du poignet mesurée précédement  divisée par 3,14 (exemple pour une largeur de poignet de 20 cm: diamètre du cercle = 20 cm /3,14 = 6,36 cm, soit un rayon de 6,36/2 = 3,18 cm):

20130216_165853 R1

             c) Puis, je trace un 2ème cercle autour du cercle du poignet: la distance entre ces 2 cercles détermine la largeur du volant en corolle. Je découpe ensuite le volant: le bord extérieur est le tracé du 2ème cercle et le bord inférieur est le tracé du 1er cercle:

20130216_170926 R

             d) Pour monter le volant sur la manche, je ferme d'abord celle-ci en cousant la couture latérale. Je fais un ourlet roulotté (si le tissu est très fin) ou un ourlet replié (si le tissu est plus épais) au bord extérieur du volant. Puis je batis le bord intérieur du volant sur le bas de la manche, endroit contre endroit, le bord extérieur du volant vers la manche. Je pique et retourne le volant. Je repasse les surplus vers la manche et surpique (on peut ne pas surpiquer) sur l'endroit:

20130218_110511 R2 

20130303_120152 R2

20130303_120340 R3

 

2) Faire un volant légèrement en corolle

Ce genre de volant peut être fait dans des tissus moins fins que le volant précédent très ample. Il peut être fait également pour le bas d'un top, d'une tunique, d'une jupe ou d'une robe

             a) Je mesure la largeur du poignet de la manche sur le patron comme pour le volant à corolle ample précédent:

20130216_164534

             b) Je découpe un rectangle de papier calque de la dimension mesurée précédement et de la largeur souhaitée pour le volant:

20130308_120545

             c) Je fais des entailles espacées régulièrement dans ce rectangle  sans aller jusqu'au bout:

20130308_120937 R

Ensuite je  pose ce rectangle modifié sur du papier calque et j'écarte chacune des entailles avec  la même largeur d'écartement afin d'otenir une courbe harmonieuse , je maintiens au fur et à mesure par des petits bouts de scotch(en fait, si on faisait se rejoindre les bouts, on obtiendrait le même patron de cercle que pour le type de volant précédent à corolle ample):

20130308_121508

20130308_121849 R

Il ne reste plus qu'à marquer au feutre les contours sur le papier calque et on obtient le patron du volant à corolle légère:

20130308_122109 R

20130308_122613 R

             d) Je fais un ourlet roulotté (si le tissu est très fin) ou un ourlet replié (si le tissu est plus épais) au bord extérieur du volant.

Pour coudre le volant au bas de la manche: il est possible de le coudre non fermé sur la manche non fermée et fermer la manche après, ou bien fermer le volant et la manche et coudre le volant  sur la manche.   

Ensuite, je batis le bord intérieur du volant sur le bas de la manche, endroit contre endroit, le bord extérieur du volant vers la manche. Je pique et retourne le volant. Je repasse les surplus vers la manche et surpique (on peut ne pas surpiquer) sur l'endroit:

20130310_180021 R 

 

3) Faire un volant froncé

Il est conseillé de faire ce type de volant avec des tissus légers et souples.

           a) Je mesure la largeur du poignet de la manche sur le patron:

20130216_164534

           b) Dans le tissu choisi, je découpe un rectangle 2 fois plus grand que la dimension mesurée précédement et de la largeur souhaitée pour le volant (ou 1 fois et demi par exemple si on ne veut pas un volant trop froncé, personnellement, je fais 2 fois plus grand car il est toujours possible de recouper la pièce en tissu si on trouve le volant trop froncé, mais pas l'inverse). 

           c) Je ferme le volant en cousant la couture latérale puis je fais un ourlet roulotté (si le tissu est très fin) ou un ourlet replié (si le tissu est plus épais) sur un des bords longs du volant. Si le tissu est vraiment très fin, par exemple de la mousseline, je double le volant en le pliant en 2, dans ce cas il faut doubler la longeur prévue pour le volant.

           d) Pour fronçer le volant, on peut:

- utiliser la méthode des fronces à la main par division du tissu par 4, 8, 16 ect..., méthode que vous trouverez ICI,

- faire avec la MAC 2 rangées de points larges, espacées de quelques millimètres, de part et d'autre de la ligne de couture du volant, puis tirer sur les fils jusqu'à ce qu'on obtienne la largeur initiale du poignet, tout en répartissant harmonieusement les fronces qui se forment,

- faire avec la surjeteuse en réglant le différentiel au maximum (2 pour la mienne) ou un peu moins, cela va dépendre des tissus et de la densité des fronces désirées. Les répartir jusqu'à ce qu'on obtienne la largeur initiale du poignet:

- utiliser un fil élastique dans la canette: piquer légerement au-dessus (dans le surplus)de la ligne de couture du volant, puis tirer et répartir les fronces jusqu'à ce qu'on obtienne la largeur initiale du poignet,

- coudre sur l’envers un élastique plat tendu peu large (maxi 6 mm): même méthode qu'avec le fil élastique,

- utiliser un pied fronceur: dans ce cas les fronces et la pose du volant sont effectuées simultanément, aussi, il vaut mieux ne pas fermer le volant ni la manche (c'est à dire tout faire "à plat") et prévoir peut être plus que le double de la largeur du poignet car ne pouvant pas répartir manuellement les fronces on risque de ne pas obtenir la largeur initiale du poignet,

 Ensuite,  on batit le bord intérieur du volant sur le bas de la manche, endroit contre endroit, le bord extérieur du volant vers la manche. On pique et retourne le volant. On repasse les surplus vers la manche et surpique (on peut ne pas surpiquer) sur l'endroit.  

 

20130121_150918 R

 

            

Posté par NINE COUTURE