3-Fronces à la main avec la méthode de division du tissu

Il existe différentes méthodes pour faire des fronces :

- En utilisant un fil élastique dans la canette : j’ai essayé mais ça n’a pas marché, est-ce du à moi ?, ou à  ma vieille machine ? je ne sais pas.

- En faisant une couture à grands points de part et d’autre à 1 mm de la couture et en tirant sur les fils de ces coutures à grands points : j’ai essayé mais je n’y suis pas arrivée sur toute la longueur. Je crois que ma machine ne fait pas des points assez grands. Et puis je n’arrive pas à bien répartir les fronces.

- En utilisant un pied fronceur : j’en ai acheté un, mais l’essai n’a pas été concluant. Ça n’a marché qu’avec un tissu très très fin. On ne peut pas décider de comment seront les fronces (c’est-à-dire très froncées ou juste un peu).

- En cousant sur l’envers un élastique plat tendu peu large (maxi 6 mm). Je l’ai fait pour froncer juste sur 10 cm environ au niveau du décolleté d’un top en jersey, et là c’était impeccable. Je n’ai pas essayé sur une grande longueur.

- En jouant avec le différentiel de la surjeteuse : je n’ai pas encore essayé, et le fait que ça va couper en même temps me fait un peu peur car pas droit à l’erreur !

Alors après tous ces essais, ma foi maintenant, j’utilise la méthode de la division par 2, 4, 8,16, 32 ect…, car là au moins, je maîtrise tout et je peux faire des erreurs rattrapables (oui oui).

Voici comment je procède pour rajouter un volant froncé en bas d’une manche par exemple (la méthode est la même pour les autres pièces d’un vêtement : encolure, bas de jupe, poche ect….):

 

1)      Bas de la manche :

  • Je mesure la longueur du bas de la manche, 20 cm par exemple.
  • Puis je la divise en 2 : concrètement je fais un trait que je marque du chiffre 2. Nous avons donc 2 segments:

20130121_132536

  • Je divise chaque segment encore en 2 : concrètement je fais un trait dans chaque moitié de segment que je marque du chiffre 4. Nous avons donc 4 segments :

20130121_132657

  • Je divise à nouveau chaque nouveau segment en 2 : concrètement je fais un trait dans chaque moitié de nouveau segment que je marque du chiffre 8. Nous avons donc 8 segments :

20130121_132840

  • Je divise une dernière fois chaque segment en 2: concrètement je fais un trait dans chaque moitié de nouveau segment que je marque du chiffre 16. Nous avons donc 16 segments:

20130121_135043  

On peut continuer encore si on veut des fronces hyper régulières, tout dépend de la longueur du bas de la manche. Et dans ce cas, les nouvelles divisions donneront 16 segments puis 32 segments  ect…..

 

2)      Volant :

  • Je découpe une bande de tissu ayant pour longueur le double de celle du bas de la manche et de la largeur que l’on souhaite pour le volant, dans mon exemple 40 cm de long. On peut prendre moins que le double si on veut un volant peu froncé.
  • Puis je procède de la même façon que pour le bas de la manche. Ainsi, on a le même nombre de segments sur le bas de la manche et sur le volant. Par contre les segments ne font pas la même longueur. Ceux du volant sont plus grands parce qu’ils font faire les fronces.

20130121_135006

20130121_135137

 

3)      Fronces :

  • Je pose endroit contre endroit le volant sur le bas de la manche (ourlet du volant dirigé vers le haut de la manche).
  • Puis, je commence par raccorder avec une épingle les mêmes numéros ensemble :

20130121_140759

20130121_141959coté volant quand tous les numéros sont épinglés

20130121_142042 coté bas de la manche quand tous les numéros ont été épinglés

  • Ensuite j’épingle chaque segment plus long du volant sur le segment plus court correspondant sur le bas de la manche en faisant des petites fronces :

20130121_142649

  • Puis je batis près de la ligne de couture et à points assez petits pour bien maintenir les fronces, puis je couds et surfile :

20130121_144247

  • Et pour finir, je retourne le volant, repasse le surplus vers le haut de la manche (on peut également surpiquer le long de la couture coté manche).

 

Cette méthode a pour moi l’avantage d’être maitrisable du début à la fin, défaisable et refaisable en cas d’erreur, et surtout peut être appliquée avec n’importe quel tissu, du très fin à plus épais, et aussi avec des tissus extensibles (maille, tricot, jersey…).

Posté par NINE COUTURE