Mes astuces ou conseils pour éviter des éventuels défauts

 

Parements:

Pour éviter que lorsqu'on coud les coutures latérales, les parements dos et devant se décalent insidieusement (bien que l'on ait faufilé comme il se doit), ce qui a pour conséquence un défaut qui se voit dès qu'on lève les bras comme sur la photo:

2012-10-06 10

Je renforce le faufil en faisant plusieurs petits points quasiment sur la ligne de couture, car j'avais fait un test en renforçant mon faufil mais sans m'approcher autant de la ligne de couture, et au résultat les parements s'étaient décalés quand même.

Ce genre de défaut arrive assez facilement (enfin pour moi !) avec les tissus extensibles (jersey, interloock, maille...) et les tissus fluides (viscose, soie, polyester...).

Voici en photo mon faufil:

2012-10-14 17

Avec cette astuce, mes parements ne se décalent plus, si le tissu veut glisser quand même (grrrr!!!), eh bien , il va glisser ailleurs pfff!!!!....

Je fais de même dès qu'il y a risque de décalage: ça peut être des parementures au poignet, une simple couture horizontale entre les hauts devant et dos et les bas, ou le "grand carrefour" des dessous d'emmanchures :)

Ca ne prend guère plus de temps et vraiment ça évite ce défaut voyant.

Voilà l'autre coté du vêtement après avoir appliqué ma petite astuce:

2012-10-15 18

Il y a certainement d'autres façons d'anticiper ce genre de défaut, mais je ne suis pas une experte de la couture.....et ces astuces me permettent de  faire des vêtements sans défauts (enfin relativement...) tout en n'appliquant pas les règles de l'art de la couture qui prennent beaucoup plus (trop) de temps.

 

Plis:

Mon astuce pour que les plis restent bien accolés et ne se décalent pas quand on coud, (comme sur la photo où l'on voit que les bords du pli creux ne se rejoignent pas):

2012-10-14 13

est le même que pour les parements (voir plus haut l'astuce sur les parements):

2012-10-14 12

Ainsi, les bords du pli se touchent bien:

2012-10-14 13

 

Haut de jupe au niveau de la fermeture éclair:

Parfois, dans le feu de l'action (hum!),on oublie de faire quelques petites vérifications par rapport aux lignes de couture que l'on a tracées (enfin, c'est mon cas), et voilà le défaut que ça peut donner sur une jupe;

2012-10-06 10 C'est un vêtement du commerce, comme quoi hein! Ca me rassure pour mes petits défauts.....

Pour éviter ce genre de défaut,  quand j'ai faufilé la doublure en haut de la la jupe:

2012-10-29 16

Je pose 1 épingle de chaque coté de la fermeture éclair après avoir fermée celle-ci et en les alignant bien sur une ligne horizontale:

2012-10-29 16

Puis je fais des traits, à la craie ou au feutre effaçable à l'eau, au niveau des épingles, et j' enlève celles-ci:

2012-10-29 16

Ainsi, je couds sur ces traits et je suis sùre que le défaut éventuel sera évité:

2012-10-29 18

 

Surpiqures:

Lorsque je fais des doubles surpiqures j'utilise l'aiguille jumelée, ainsi mes surpiqures sont toujours bien parallèles  même si elles sont un peu décalées parfois par rapport à la couture. L'aiguille jumelée qui est indispensable pour faire les ourlets dans les tissus comme le jersey, le tricoté, le tissu à mailles, l'interloock, a donc pour moi cette autre utilité.

Au verso cela donne un petit point zig zag.

Voici en photo le résultat:

2012-10-06 10

 

Biais:

Vous pouvez voir ICI comment je fais mon biais à l'appareil à biais et comment je le pose ICI.

 

Fermeture éclair:

Lorsque je pose une fermeture éclair à une jupe ou une tunique, pour éviter d'avoir le (grrrrrr!!!!) problème du curseur qu'il faut déplacer (avec grand peine et quelques jurons), en plus avec le risque de faire une vilaine courbe à la couture, je prends systématiquement une fermeture plus longue de 3 ou 4 cm que la longueur de la fente:

2012-11-03 15

Ainsi, je peux coudre bien droit en suivant les dents de la fermeture sans avoir à manipuler le curseur, car celui-ci est tout en bas et y reste.

 

Ensuite, quand j'ai fait chaque coté et arrêté les coutures avec quelques points arrière, je ferme la fermeture pour que le curseur soit du bon coté et couds transversalement entre les 2 coutures verticales. Je consolide cette couture avec des points arrière:

2012-11-03 15

 

Puis, je coupe l'excédent de fermeture (la couture transversale bloque le curseur quand on ouvre la fermeture) :

2012-11-03 15

 

Et voilà la fermeture régulièrement cousue et de plus facilement et rapidement posée:

2012-11-03 15

 

Surplus de couture:

Je ne sais pas si vous arrivez à rester concentrée et vigilante du début à la fin quand vous faites un vêtement, moi pas ! Au bout de quelques heures, la fatigue visuelle arrive et l’attention fout le camp . Et comme je suis du genre à continuer quand même, et bien bingo !! voilà ce que ça fait (pas toujours ouf!!!) au niveau des surplus d’une couture d'épaule (par exemple) :

2012-12-11 21

Ils ne sont pas couchés dans le même sens aux extrémités et comme tout est cousu à la surjeteuse, pas le courage de défaire….Je n’ai plus qu’à écraser hs3[1]et repassermrdb776i[1] l’endroit où ils se tourrnent le dos pffff!!!! et grrrrr!!!!! car ça ne sera quand bien même jamais comme l'autre couture d'épaule:

2012-12-11 21

Ce qui s'est passé, c'est qu'au moment où j’ai bati la tête de manche sur la couture épaule, je n’ai pas vérifié  (manque de vigilance, fatigue…) comment le surplus devait être couché (je l’avais bien repassé comme il fallait avant mais ça n’avait pas tenu avec les manipulations effectuées pour épingler et batir la manche à l’emmanchure).

Alors, maintenant, pour éviter ce défaut :

  • Je surfile les surplus
  • Je les repasse dans le sens que j’ai choisi (dos, devant, haut, bas..)
  • A chaque endroit où je sais qu’ ils devront être pris dans une autre couture, (par exemple couture d’épaule, couture des cotés, couture des manches….) je batis tout de suite quelques points:

2012-12-11 21

Comme ça, je peux tranquillement  oublier ces maudits surplus ,et me concentrer pour le reste.

 

Le meilleur moment (selon moi) pour poser la fermeture éclair sur une jupe:

La première chose que je fais dans l’assemblage des jupes, c’est poser la fermeture éclair, que ce soit une pose apparente ou invisible. Et pourtant, dans les instructions des patrons, ce n’est pas au début des “travaux” qu’on est sensé le faire mais à la fin après avoir cousu les pans (si plusieurs) et l’autre couture latérale.

Mais moi, je trouve que c’est beaucoup plus confortable et plus facile de commencer par la fermeture: par exemple, dans une jupe à godets, je trouve qu’il est bien plus facile de poser la fermeture quand on n’a que 2 pans de jupe plutôt qu’à la fin, comme ils préconisent, où l’on n’a 10 pans de jupes et godets qui font un gros tas de tissus à côté du pied presseur quand on coud…

Un autre avantage à poser la fermeture en 1er : c’est qu’on peut toujours ajuster la jupe (si un peu étroite ou pour plus d’aisance) avec l’autre couture latérale, alors qu’en cousant la fermeture en dernier c’est trop tard, surtout si l’autre couture latérale a été cousue à la surjeteuse (plus assez de surplus).

 

 

 

 

Posté par NINE COUTURE